Je n'sais pas si vous avez remarqué, vous autres, mais s'il y a bien un jour cette semaine qui doit être associé à la transpiration, c'est aujourd'hui. Du moins chez les Parigotêtesdeveau. Je sais que le soleil est toujours resplendissant le vendredi (vous m'excuserez pour ma vendrediphilie) , mais bon, là today, il y a quelques heures, pour moi, c'était le *RRRRRRRHHH* les yeux mi-clos, à se précipiter sur la première bouteille d'eau capable de m'arroser de sa fraîcheur. Rââââh, le cours de sport.

CHALEUUUUUUR

Et comme vous pouvez le voir, j'ai pu me défouler sur mon ordinateur pour réaliser un portrait-robot de la tête du parigot en chaleur, like me.

 

...Et le numéro complémentaire, le 32 !

32 degrés Celcius de température, c'est trooooop.

On est en juin.............On n'est qu'en juin. Si en juillet on atteint les 40 degrés, ça va devenir légèrement insoutenable dans la plus-belle-ville-du-monde-ornée-de-sa-couronne-de-pollution. Enfin bon, ne jouons pas trop les devins.

 

Et évidemment, la chose que l'on aime pas, dans cette chaleur, c'est... Les lieux enfermés. Comme... Vous savez... Les petites chambres en hauteur, les cabines téléphoniq.....ENFIN là je cite au hasard des cas de figure, j'en ai un en particulier qui me ronge l'esprit... Autant y venir tout de suite, avec pour vous cette impression de déjà-lu... Le tramway, MOUHAHAHAAAAAAA !

Tramaléfique

Je me défoule aujourd'hui, je me défoule.

Aujourd'hui je suis content ! Car... Ma (combien déjà...) neuvième moitié s'est fonctionnellement réconcilée avec moi. Et oui.

20150605_151248-1

Il n'est tout de même pas dit que remonter en pédalant donne une sensation de fraîcheur.