Dit et entendu... Vu et joué... Amusé, vécu. Théâtralement.

 

"Et vous y pensez souvent ?"

"Nullement."

"Point du tout."

"Au contraire !"

"Je crois que tu te fais une fausse idée de Bob."

"Tu vas voir un peu tout à l'heure, si je ne vais pas aller t'apprendre la politesse avec une bonne paire de claques !"

"Ah, vous giflez ?"

"Ce serait pour dix fois, oui !"

"Vous pensez que je suis bizarre ?"

"Mais non, mais non. Je suis satisfait de penser que tu es une femme honnête."

"Elle n'a aucune puissance ! Aucune autorité !"

"N'oubliez pas, mon vieux, que c'est vous qui me l'avez fait engager."

"Vous avez de belles mains..."

"Comment cela ?"

"Du calme ! Madame a raison."

"Raison ?"

"À chaque fois que je prends le train."

"Raison !"

"Parfaitement, elle rôde dans les coulisses depuis huit jours !"

"Vous voulez donc que je vous extermine ?"

"Dois-je servir le thé ici, comme d'habitude ?"

"Doucement, hein ?"

"En tout cas, je vois que tu prends gaiement la chose."

"Mais, mon ami, comprenez donc..."

"Pourquoi comprendre ? Moi je ne veux plus comprendre."

"Mais, enfin, cependant, voyons..."

"Si, je veux savoir la vérité !"

"Je vous écoute, mon ami."

"J'ai eu un arrière grand-oncle qui s'appelait Bob et qui a violé le président des États-Unis !"

"On ne peut pas plus clairement s'exprimer."

"Mon dieu mon dieu, mais c'est horrible ce que vous me dites-là !"

"Comment ! Tu n'es pas encore morte ?"

"Quelle détestable fille... Mais j'ai envie de thé."

"Allons, tais-toi !"

"Vous la trouvez comment, la petite Fillot ?"

"Certes, je puis le dire à voix haute..."

"J'ai bien pensé toute la nuit. Tu es folle."

"Elle a un corps charmant oui !"

"Tu ne manques pas d'audace !"

"Vous parlez sans savoir, comme une vieille bête que vous êtes."

"Monsieur ! Monsieur ! C'est horrible ! C'est infâme !"

"Qu'est-ce qu'il y a donc ?"

"J'ai à vous dire que vous vous comportez de plus en plus mal."

"Menteuse !"

"Cake ou toast ?"

"Goûtez !"

"Pourquoi attendre trois jours ?"

"Ah bien, mais nous voilà d'accord !"

"Vous y êtes, Georgette, vous y êtes !"

"C'est très juste."

"Imbécile !"

"Gueuse ! Scélérate ! Plaie de ma vie !"

"Ne me dites pas que je vous ennuie..."

"Pourquoi donc ?"

"Il n'y a pas de quoi."

"Asseyez-vous."

"Je suis réputée pour l'extrême douceur de mon caractère..."

"Pourquoi l'as-tu forcé à s'asseoir sur une chaise qui le répugnait ?"

"J'ai les pieds prenants, j'en profite."

"Tu serais bien avancée s'il s'était cassé la figure, hein ?"

"Je vous préviens que vous êtes allée trop loin."

"Allons ! Bon ! Qu'est-ce qu'il y a eu encore ?"

"Il y a simplement que mademoiselle Fanny Talmont est en train de foutre ma pièce par terre !"

"Quoi donc ?"

"Vous devriez peut-être moins prendre le train."

"Mais enfin, il y a eu quelque chose, un petit quelque chose, c'est certain..."

 

Le 09/06/2015.